5es Journées des doctorants AMERIBER 2014

 Jeudi 5 juin et vendredi 6 juin 2014 — MSHA

5es journées annuelles des doctorants Ameriber - programme PDF

2014doctojuinafficheMINI

Organisation : Fanny BLIN, Lucie DUDREUIL, Alain CASTAN et Guillaume SOLSONA

 

Jeudi 5 juin 2014
Salle 2 MSHA
13h30 : Accueil des participants
13h45 : Ouverture de la journée par Isabelle Tauzin, directrice d’AMERIBER
Table « Résistances littéraires sous le franquisme »
Modératrice : Geneviève Champeau, professeur émérite
• 14h00 : Begoña Barrera López, doctorante en histoire de l’art, Université de
Séville — « La búsqueda de lo femenino como resistencia : la obra de
María Laffitte (1902- 1986) »
• 14h20 : Claire Dutoya (CREC), doctorante en littérature espagnole, Université
Sorbonne Nouvelle - Paris 3 — « De la Phalange à la résistance
antifranquiste : la théâtralisation de la figure de Dionisio Ridruejo chez
Ignacio Amestoy »
• 14h40 : Fanny Blin (AMERIBER), doctorante en littérature espagnole, Université
Bordeaux Montaigne — « Voix et voies de la résistance dans les réécritures
d’Antigone pendant la dictature franquiste »
15h : Questions
15h20 : Pause-café
Table « Normes linguistiques et résistances identitaires »
Modératrice : Sabine Tinchant, maître de conférences
• 15h40 : Malika Pedley (IKER), doctorante en sciences du langage, Université
Bordeaux Montaigne — « Quelle résistance admet la catégorisation
juridique des langues ? »
• 16h00 : Lucie Dudreuil (AMERIBER), doctorante en études ibériques et ibéroaméricaines,
Université Bordeaux Montaigne — « Construction d’une
identité plurielle de la population caribéenne au Costa Rica : la résistance
d’une identité rhizomique »
16h20 : Questions
Programme
Table « Sujets homosexuels et déconstructions »
Modérateur : Marc Audi, maître de conférences
• 16h40 : Hynde Benachir (AMERIBER), doctorante en littérature espagnole, Université Bordeaux Montaigne — « Narcisse comme idole des résistances chez García Lorca »
• 17h00 : Katerín Barrera Aravena, masterante en études ibériques et ibéro-américaines, Université Bordeaux Montaigne — « La figure d’opposition à la dictature d’Augusto Pinochet dans l’oeuvre Je tremble, ô matador de Pedro Lemebel »
17h20 : Questions


Vendredi 6 juin 2014
Salle 2 MSHA
Table « Les voix minoritaires dans la fiction »
Modératrice : Ana Maria Binet, professeur des universités
• 9h30 : Cécile Jacquey (AMERIBER), doctorante en études lusophones, Université Bordeaux Montaigne — « La résistance amazonienne dans le roman O fim do terceiro mundo de Márcio Souza »
• 9h50 : Glória Dos Santos, (AMERIBER), docteur ès lettres, Université Bordeaux Montaigne — « Errer pour résister: la maltesia dans la littérature portugaise contemporaine sur l’Alentejo »
• 10h10 : Vassilaki Papanicolaou (TELEM) docteur ès lettres, Université Bordeaux Montaigne — « Littérature de la résistance et résistance de la littérature : ou la rhétorique “indigénisante” face à ses tentations apologétiques (à partir du roman de Gary Jennings : Azteca, 1980) »
10h30 : Questions
10h50 : Pause-café
Table « Enjeux et stratégies d’une reconquête discursive »
Modératrice : Nuria Rodríguez Lázaro, professeur des universités
• 11h10 : Sarah Carneiro (NUCLEAR), docteure, Universidade Federal da Bahia – Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 — « La résistance dans le discours de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale »
• 11h30 : Laurent Leylavergne (SPH), doctorant en philosophie, Université Bordeaux Montaigne — « Octavio Paz et Cornelius Castoriadis : résister à la corruption du langage »
11h50 : Questions
12h : Déjeuner

Après-midi thématique : « L’art en résistance »

en hommage à Fernando Casanueva, professeur des universités
Table « L’art conceptuel contre la dictature »
Modératrice : Dominique Breton, professeur des universités
• 14h00 : Elena Lespes Munoz, doctorante en art et théories esthétiques, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Université de Sao Paulo — « Expériences “conceptuelles” sous la dictature brésilienne (1964-1985) : résister, aux limites de l’art »
• 14h20 : Diego Luna Delgado, doctorant en philosophie, Université de Séville — « “¡Estos tampoco son franquistas!” : El grupo ZAJ y su peculiar modo de resistir »
14h40 : Questions
15h : Pause-café
Table « Résister par l’art au Chili »
Modératrice : Valérie Joubert Anghel, maître de conférences
• 15h30 : Marcy Campos, masterante en arts et langages, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales — « El cuerpo como resistencia : el caso del arte corporal en el Chile dictatorial, 1979 »
• 15h50 : Javier Rodríguez Aedo, doctorant en musicologie, Université Paris-Sorbonne IV — « Resistir desde el exotismo : sonoridad y estética andina en la canción política chilena durante el exilio (1973-1988) »
• 16h10 : Valérie Joubert Anghel, maître de conférences Université Bordeaux Montaigne — Diaporama-photo : « Pour te nommer Liberté : peindre les murs contre la dictature. Santiago du Chili »
16h30 : Questions
17h00 : Clôture de la journée par Cecilia González Scavino, directrice du département des études ibériques et ibéro-américaines.
Concert présenté par « La Peña », suivi d’un apéritif