Expositions

Exposition El bombardeo de Gernika ; 26 de abril de 1937

guernica
80e anniversaire du bombardement de Gernica; exposition itinérante  sur le devoir de mémoire. en collaboration avec le Musée de la Paix de Gernika. Coordination: Jesus Alonso, maître de conférences HdR de l'Université Bordeaux Montaigne.

Projet porté par le Pôle Culture et vie étudiante. Du 24 mars au 7 avril. Visite guidée de l'exposition le 28 mars à partir de 12 h 30. Hall central de l'Université Bordeaux Montaigne
Une matière à revoir : la guerre d'Espagne dans les manuels scolaires L'exposition aborde le traitement de la guerre d'Espagne dans les manuels scolaires espagnols et français entre 1940 et 2007. Elle accorde une attention spéciale aux manipulations et aux dissimulations réalisées sous le franquisme, et l'évolution de son traitement depuis l'arrivée de la période démocratique jusqu'au XXIe siècle.

L’Espagne de l’avant-guerre - Le début du conflit : la guerre civile espagnole - Le bombardement de Gernika - La réconciliation -Le “Guernica” de Picasso

Alejandro Mono González à l’Université Bordeaux Montaigne Artiste muraliste chilien

affiche monoDu 5 au 20 octobre 2017 :  Fresque murale participative à la Maison Des Etudiants (MDE)
Performance ouverte à tous (étudiants et personnels)  Exposition de gravures (MDE)

5 octobre - MDE - 12h30 : Rencontre avec l’artiste et ouverture de l’exposition de gravures
6 octobre - MDE - 12h : Atelier de préparation de la fresque
12 octobre - MDE - 17h : Table ronde avec Mono González sur le film NO de Pablo Larraín
18 octobre - Bibliothèque Universitaire - 17h : Présentation de l’ouvrage Cuaderno de Piel, Mono González, Editions Perroseco
19 octobre - MDE - 12h : Vernissage de clôture de la fresque participative et de l'exposition de gravures.
Organisation : Valérie Joubert Anghel et Iván Quezada - Contact : valeriejoubert[at]u-bordeaux-montaigne.fr

Alejandro “Mono” GONZALEZ

C’est l’artiste de référence dans l'histoire du graffiti et du muralisme au Chili. Il a été co-fondateur des célèbres Brigadas Ramona Parra (BRP) en recouvrant les murs des villes, villages et routes de grandes peintures multicolores qui illustraient les idées du Programme d’Unité Populaire de Salvador Allende, jusqu’au Coup d’Etat militaire du 11 septembre 1973.

Au fil du temps, Alejandro Gonzalez a donné aux brigades d’artistes militants un style caractéristique tant par son esthétique que par sa pratique, résultat d'un travail clandestin, pendant les années de dictature, d’un travail éphémère et par-dessus tout collectif.

Il a travaillé avec le peintre Roberto Matta et le chanteur compositeur Victor Jara, l’une des premières victimes de la dictature.

Mono Gonzalez est aujourd’hui scénographe à l'Ecole de Théâtre de l'Université du Chili et a réalisé la scénographie de films comme La Frontera (Ricardo Larraín), Machuca (Andrés Wood), No (Pablo Larraín). Il a aussi travaillé avec Jodorowsky. La Ville de Santiago l’a chargé de la réalisation d’une fresque de près de 700m2, qui orne les murs et plafonds d’une station de métro. Membre de l’association «Cultura en movimiento», il dirige une galerie d’art et un festival d’Art Urbain. Actuellement, il postule pour le Prix National d’Arts Plastiques 2017, afin que l’art de la rue bénéficie enfin d’une reconnaissance académique.  

Pour lui, la création artistique encourage la participation populaire et devient moteur d’intervention politique et de progrès social.

En plus d'être professeur d'ateliers communaux de graphisme de rue, il parcourt le monde (Amérique latine, Canada, Etats-Unis, Allemagne, Espagne, Italie, Chine, Viêt-Nam…) afin de transmettre son expérience et son savoir, lors d’interventions et de rencontres autour de l’Art Urbain, sans jamais cesser de peindre dans la rue.